Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mots s'en reviennent à moi, rares et si peu. Des mondes antérieurs.

Venus de l'obscur prémonition de l'ennui. Du silence indécent des Ordinaires. Habitude des lenteurs. Cérémonies funestes.

Longs et si lents. Qu'ils se couchent misérables. Qu'ils en finissent ainsi, peuplés de spectres et de cendres.

Lassés de tout élan. Lassés des vastes heures, si souvent comme romantiques. Ils sont tels aujourd'hui.

De pauvres ères.

Abîmés.

Lits froissés d'insomnie malade. En errances des rêves.

Parfois chercher dans l'aide évanescente. L'abandon de soi-même aux signes improbables issus des encens. Forcer l'âme en dérives pour sentir le bonheur.

 

Ils sont comme ces trains de nuits, qui nous seraient si proches. L'arrachement au quai dans un cri de vapeur. Et le claquement sec des mécaniques. Les puissants jets noirs jetés au ciel de gare qui s'écrasent et vont se perdre dans l'errance infirme et anonyme. La ville enfin qui se fuit. Laborieuse. Ennuyeuse et qui s'endort sans amours, dans l'absolue tristesse du lendemain.

Nous avons ce roulis régulier et aléatoire, aussi. Une écriture de voyage. Le compartiment. Nos yeux l'un dans l'autre. Nos mots l'un dans l'autre qui jouissent. Voyageurs de nos histoires.

Nous ne sommes qu'ainsi. Passagers de nos belles voitures, bleues. Nous ne dormirons pas. Nous aimerons chaque instant pour ne pas le perdre. 

Et nous savons devant. La Mountain qui s'accroche à la voie. Son long corps qui fend la nuit. Ceux en foulards, qui veillent. Et la domptent jusqu'au prochain repos. Alors elle pourra s'apaiser, donnée aux soins des hommes qui l'aiment et la prennent . Et se garder quelques heures, le feu en veille, avant la course à venir.

Et les bielles qui glissent l'une dans l'autre et s'articulent et recommencent, et s'accordent à nos amours insolentes.

Et c'est ainsi que les mots nous viennent.

Gouache de Jaques Lamarche évoquant le départ du train bleu de la gare de Paris- Lyon en 1929

Gouache de Jaques Lamarche évoquant le départ du train bleu de la gare de Paris- Lyon en 1929

Tag(s) : #Nouveaux papiers

Partager cet article

Repost 0