Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Durant cette dernière semaine du mois de février, quelques travaux sur le décor. En particulier, une intervention majeure : modification au niveau de l'encaissement des voies au centre gauche du réseau. Cette intervention a été motivée une nouvelle fois par un incident de roulement. Le train a déraillé sous le plateau. Malgré les divers aménagements faits depuis plus d'un an, impossible de récupérer totalement le convoi. Une voiture, au moins, coincée dans un emplacement innacessible. Obligé donc de démonter les entrées de tunnels et d'aller chercher à la main la voiture à portières latérales, couchée dans un coin ! Du coup, j'ai récupéré un wagon, lui aussi coincé, et que j'avais complètement oublié !
Du coup, l'envie de modifier cet emplacement s'est imposée. J'ai donc cassé le massif qui avec ses entrées de tunnels interdisait tout accès manuel à l'entrée du volume caché. Il s'ensuit, bien entendu, une reconfiguration obligée de ces volumes. Pour le moment, j'au juste un peu travaillé au niveau essentiellement supérieur. Et mis en place un grand mur en courbe. Ce mur recevra probablement un autre revêtement, très probablement des briques, du moins sur une partie de sa hauteur. On verra ça prochainement.
Les alentours du poste d'aiguillage font aussi l'objet d'une nouvelle mise en espace. Au niveau zéro, la petite maisonnette de voie a disparu et pour le moment elle est arrivée derrière l'église ! On verra plus tard si elle y demeure ou pas ! Il est probable que ce volume inférieur restera traité sous forme naturelle. Avec de petits massifs, de la végétation et peut-être du coup un peu de signalisation.
La question principale et à laquelle je n'ai pas encore choisi de réponse, reste la mise en décor de l'entrée des parties cachées. Sachant qu'il faut considérer trois voies. J'ai naturellement envie d'opter pour des structures démontables facilement. Comme c'est le cas au niveau (+1) à droite de la gare, il y a un massif inachevé qui se dépose facilement et permet d'accéder plus ou moins aux voies inférieures, qui sont en courbe et en dénivellation.
J'essaye, dans la mesure du possible, de rendre plus accessibles certaines parties des tracés afin de faciliter les interventions manuelles ! Il faut bien comprendre qu'avec des anciens matériels, certains totalisant plusieurs décennies, les roulements ne sont jamais tranquilles, ni même assurés ! Les pannes, les sorties de voies, les décrochages - surtout les décrochages - sont fréquents ! Il faut donc accéder manuellement pour remédier à ces incidents. Par ailleurs, certaines parties des tracés mériteraient de se voir plus visibles. Il faut toutefois rester dans le choix de départ, à savoir préserver une certaine visibilité réduite au réseau. Ceci afin d'éviter le trip du train qui tourne trop en rond ! Même si forcément, et avec une si petite surface, on en revient forcément au point de départ, peu de temps après ! Mais quand j'arrive à faire rouler 4 trains, 2 sur chaque circuit, c'est moins flagrant du coup ! Par contre, la conduite se révèle délicate ! Pas de bloc, pas de cantons. Faut jouer de quelques subtilités de tracés et de quelques possibilités d'arrêter les trains en pleine voie ! Je vais peut-être en rajouter deux ou trois. Possibilités !
J'aurai l'occasion de revenir ici sur la suite de ce chantier.

Au programme aussi, dans les semaines et mois à venir, la mise en oeuvre du poste de commande définitif. Cela s'accompagnera sans doute également d'un aménagement plus large, dépassant le train. Celui des volumes en-dessous du plateau. Pour y installer des rangements du quotidien de vie. Il ne faut pas perdre de vue la destination de cette petite pièce. Dédiée à son origine à recevoir vêtements, chaussures, et autres. J'ai bien l'intention de préserver le train, mais si je veux y parvenir, je dois optimiser au maximum. Et c'est rien de la dire ! Faut le faire !

Les photos ci-dessous montrent quelques vues du volume en cours de reconfiguration.
 

 

Mars 2016
 

Durant ces quelques jours du weekend de Pâques, j'ai poursuivi la reconfiguration de cet emplacement du centre-gauche du réseau, où se cotoient brièvement les deux circuits ainsi que la voie de raccordement. Le grand mur ne me donnant pas satisfaction, je l'ai enlevé et j'ai continué à ouvrir encore un peu le volume. J'en suis resté là pour le moment, mais finalement une nouvelle idée de configuration est apparue. Je pense la mettre en oeuvre lors des congés de printemps, dans deux semaines maintenant. L'idée reste qu'il faut préserver un accès manuel à cette entrée sous le plateau central, qui supporte la gare principale et les habitations. Pour cela je vais juste mettre en place un petit plateau, qui restera amovible. Simplement posé. Le dessins précis de ce plateau n'est pas finalisé pour le moment, mais il ne couvrira pas la totalité des voies. Probablement en intégralité le circuit (1) avec sa courbe serrée, et puis il s'étendra plus ou moins avec des entrées de tunnels sur les deux autres voies, mais au plus près du bord avant du réseau, ceci afin de préserver une vue sur les trains à ce niveau.
La seconde piste, c'est de réduire le massif montagneux central, en ouvrant à nouveau l'entrée en gare et la bifurcation qui précède. Du coup, on aura aussi une vue sur la voie embranchée au circuit (2) et qui monte durement vers le plateau de garage. Lorsque l'on regarde les photos ci-dessous on évalue bien ce que pourrait être la nouvelle configuration. Une recherche complémentaire de légèreté, mais aussi d'accessibilité. Le travail sur le massif central, surtout en fond de plateau, est difficile car le plateau fait 90 cm, ce qui est vraiment au très grand maximum d'une possibilité d'intervention. Sur que vu comme ça, le Z serait le bienvenu !
A suivre donc, fin avril, des nouvelles de l'avancement des travaux !

 

Avril 2016

 

Importants travaux sur le décor et les massifs durant ce mois d'avril. Ce fut tout d'abord l'enlèvement d'une partie du "massif central". Comme décrit dans la page précédente. On en était donc là au début des congés de printemps. Mi-avril. 
Lors des congés de printemps, mi-avril, j'ai finalement décidé d'enlever davantage de massifs et en quelque sorte d'aérer un peu le décor. L'intervention a concerné également le côté gauche du plateau, et l'aménagement du bâti. Le château a été un peu allégé par l'enlèvement de son soutènement granitique ! Les photos montrent l'état actuel, à la fin de la semaine de congés. Il y a donc maintenant à reconstruire la configuration au fil de l'inspiration. 
Au centre et après plusieurs essais j'ai finalement choisi d'implanter un plaque en carton, totalement amovible afin de permettre l'accès intégral, et de fait, la possibilité d'aller sous le plateau. Ce qui d'ailleurs s'est produit ! Et même ainsi modifié, ce n'est aisé ! Naturellement cette plaque va recevoir un décor. Pour le moment je n'ai rien décidé. On verra. Il en est de même pour le fond, lorsque les voix débouchent des parties cachées.

 

 
Le petit train de La Celle 2016
Le petit train de La Celle 2016
Le petit train de La Celle 2016
Le petit train de La Celle 2016
Tag(s) : #Les trains

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :