Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il nous faut nous retrouver. Dans une ville de passage. Comme on passe. 5' d'arrêt dit le Haut-Parleur. Il est si désuet de mémoire, le Haut-Parleur. Je me souviens, c'était justement le nom d'une revue, spécialisée, comme on dit.

Disparue.

Je te sens. Tu descends  de cette voiture banale de seconde classe. Le quai s'ouvre à toi. Enfin. Et c'est la Vie qui te prend. Quel beau ciel s'offre à toi.

Je te vois et j'accours. J'ai joui de la LGV. Un plaisir si intime. Qui ne m'appartient qu'à Moi. Ah non... peut-être aussi à ma voisine... Elle est jolie et semble si préoccupée par son mobile que le voyage à 300 km/h est pour elle une évidence de la vie. Oui. 

Remember... il me vient le sublime de l'Aria de Didon...

La voisine de la banquette. Je me souviens. Il y a si longtemps. Une si belle lumière. Une jolie blonde au regard un peu sur. Un quai de métro. C'étaient des Sprague, alors. Tu te souviens.

 

405033149

 

Les banquettes en bois avec des Inscriptions. Le bruit des freins. Les vibrations. Les quais en Porcelaine.

Quelles amours alors je me suis bâties.

Tu te souviens... Dis-Moi? Elles étaient si bruyantes... et pourtant. Je les aimais si fort. J'en sens encore l'odeur, des vieux moteurs à courant continu 750 Volts, à rail latéral. Mon ange. Tu étais si présente. Alors. La Bastille fûmante. La Bastille que je prenais chaque soir, entre quelques marrons chauds.

Et je rêvais à Toi.

A ces mots qui Maintenant te prennent Enfin. Tu les as en toi. Si profonds.

Notre vieille gare aux Mikado fatiguées. Usées. Lasses. Ces quelques lieux vers Chez Nous. Enfin.

Nous y Sommes. Voilà.

Notre si petite cuisine au formica limpide. Nos murs oranges. Notre Télé à l'unique chaîne ainsi il n'était pas Bon de penser autrement. Tiens, justement cela me ravive le nom d'une autre revue, sans doute disparue... Autrement. J'en ai encore un ou deux numéros, le crois-tu. Le crois - tu mon Ange? Les rails vont si vite à se fuir sous mes tendres souvenirs.    

 

Ce navigateur si Libre n'est pas au point comme on dit. Il ne permet plus d'annuler les gestes malencontreux. Dommage. Il était emblématique et si Fort. Il lui faut sans doute retrouver la Liberté. Quel si beau Nom.

Ma France.

Tu vois je te donne à  nous retrouver.

Sois si ponctuelle que le Ciel en rougisse.

Soyons à Nous. Enfin dira l'Histoire. Ah Oui...

dira t-il...

 

 

Tag(s) : #Notre écriture

Partager cet article

Repost 0