Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quel merveilleux chef, et quel bonheur doit être ce privilège, de diriger une telle musique! Comment rester assis sur son petit siège... Comment s'en tenir à "soi". Seulement. L'energie portée par l'oeuvre de Beethoven renvoie prestement - presto vivace - les petits couteaux du protectionnisme, et les apôtres du repli, à leurs piteuses et tristes casernes. Il y a quelque temps, si peu en fait,  un compositeur, de génie il est vrai, a en quelques pages gribouillées de ses notes, édifié l'à-venir. La musique du Maître de Bonn va bien au-delà de la musique. En quelque sorte. Elle porte le Devenir. L'Amour. Le Partage. Mais au fond, tous ces mots ont le même sens. Une Société ne peut s'épanouir et perdurer que dans la compréhension de "l'Autre", l'acceptation des "Différences", et finalement le Dépassement du "Je". Il n'est pas chemin si facile et j'en conviens. La Connaissance et la Culture sont nos outils d'Apprentissage. Elles ne sont pas l'apanage des puissants de l'argent. Et aujourd'hui, bien moins encore qu'il y a si peu de décennies. Il est si simple et si aisé d'approcher le génie. Et même, parfois, de le faire un peu sien. 

L'Europe est notre chance à Nous. Je veux dire, à Nous, Peuples du Continent.

Notre Partage est notre Force. Il est notre Emblème. Beethoven était allemand. Ravel, Debussy... Berlioz étaient français. Mais aussi: Schubert, Satie, Webern... Boulez, Dutilleux... Victor Hugo, Heine... Goethe... Bach...

L'Art n'a jamais eu de frontières. Les artistes ont toujours su construire le Partage. L'à-venir. C'est pour-quoi je crois, et que j'ai fais miennes ces Valeurs, de la Solidarité et de la Culture.

Mais sachons aussi que ces grands artistes travaillaient beaucoup. Mais quand on aime, on ne compte pas. Bien sur. Aucun rapport - de fatigue - entre un compositeur penché la nuit durant sur sa partition - imaginons: un mouvement de symphonie, ou de sonate, un chant d'opéra - et un ouvrier attentif et sérieux, courbé vers un laminoir. Ou bien clipant les tableaux de bord d'une berline, au nom d'un constructeur d'autos, historique.

La notion de Travail appartient à l'espèce humaine. Je ne crois pas que les animaux partagent cette valeur. Ils chassent pour se nourrir. C'est ainsi. Et quand nous les nourrissons, et bien... ils comprennent vite! Surtout les chats... que j'aime tant...

Allez, bonnes vacances à la Zone C... Je vous souhaite quelques bons bouquins, et diverses balades, et puis l'été en espérance... et cette envie d'Europe, cette envie de Connaissance(s),

... J'ai la chance d'avoir une Granddaughter de 14.5. Le Monde qui vient, ça me concerne un peu... Non?

Alors, j'y crois, à Notre Europe. Mais au fond, Margaux, j'ai toujours cru en Notre Europe. Peut-être, vois-tu, parceque mon père a passé cinq ans en Allemagne, dans les années 40. Oui, je sais, tu as déjà appris tout ça au collège. On en a parlé.

Les héritiers d'Hugo et ceux de Goethe sont unis et piliers. Nos Cultures sont jointes et nous avons les clés de l'à-venir. Oui, je sais, cela fait plusieurs fois que j'use de cette expression appropriée... Mais je crois que j'aime à l'écrire.

 

Croire en nos enfants. Tous nos enfants. Beethoven n'a jamais eu d'enfant. Il est mort, je crois, avant l'Age que j'ai aujourd'hui. Sa musique est un miracle. Un vrai.

Je peux l'écouter, et elle me donne la Liberté.

et comme le disait un grand musicien que j'adore: la liberté n'effraie que les imbéciles.

 

A plus tard...

 

Freude, schöner Götterfunken
Tochter aus Elysium,
Wir betreten feuertrunken,
Himmlische, dein Heiligtum!
Deine Zauber binden wieder
Was die Mode streng geteilt;
Alle Menschen werden Brüder,
Wo dein sanfter Flügel weilt.

Wem der große Wurf gelungen,
Eines Freundes Freund zu sein;
Wer ein holdes Weib errungen,
Mische seinen Jubel ein!
Ja, wer auch nur eine Seele
Sein nennt auf dem Erdenrund!
Und wer's nie gekonnt, der stehle
Weinend sich aus diesem Bund!

Freude trinken alle Wesen
An den Brüsten der Natur;
Alle Guten, alle Bösen
Folgen ihrer Rosenspur.
Küsse gab sie uns und Reben,
Einen Freund, geprüft im Tod;
Wollust ward dem Wurm gegeben,
und der Cherub steht vor Gott.

Froh,
wie seine Sonnen fliegen
Durch des Himmels prächt'gen Plan,
Laufet, Brüder, eure Bahn,
Freudig, wie ein Held zum Siegen.

Seid umschlungen, Millionen!
Diesen Kuß der ganzen Welt!
Brüder, über'm Sternenzelt
Muß ein lieber Vater wohnen.
Ihr stürzt nieder, Millionen?
Ahnest du den Schöpfer, Welt?
Such' ihn über'm Sternenzelt!
Über Sternen muß er wohnen.

 


Tag(s) : #@ propos

Partager cet article

Repost 0