Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui, au musée, c'est le jour des enfants. Ils vont te découvrir, Berthe, et poser aussi plein de questions à ton propos, et à celui de l'archéologue, bien sur. Et puis aussi, des recherches. Comment est ce qu'il travaillait l'archéologue, comment est-ce qu'il dormait, et la tente, c'est vrai qu'il y accrochait le soir les figures et les cartes, les fragments... Et pourquoi sur la machine à écrire la page affiche le mot - je t'aime?... Et pourquoi, et pourquoi...
Tu aimes bien ces journées, Berthe, je le sais. Pour toi, ces jeunes têtes sont les figures de cette humanité nouvelle à laquelle toi et l'archéologue avez tant donné. Tu aimes aussi tous les chuchottements de voix, les rires esquissés ou contenus, qui te parviennent des lèvres des jeunes visiteurs. Et par cette belle lumière, Berthe, par cette belle lumière d'octobre, la journée ne t'en sera que plus radieuse.
Dis moi, Berthe, il faut que tu me donnes de ta force, il faut que tu me donnes la force de ne pas mettre terme prématurément à mon passage. J'ai cru tellement fort à ton histoire, Berthe, tellement fort.
Je suis anéanti, Berthe, totalement vidé, comme en survie. Je ne trouve que dans vos lettres, dans vos mots et dans votre amour, la force de me raccrocher encore un peu à cette lumière du jour, qui ce matin irradie la terre, ta terre. Aurais-tu transcendé la mort sans l'amour fou de l'archéologue, Berthe? Aurais-tu attendu ainsi? Aurais-tu écris ces lettres si tu n'avais pas cru à l'amour, si tu n'avais pas cru à la vie? Aujourd'hui, tu es mon ilôt, tu sais, comme dans l'ancien texte


" je pressentis ces Isles
comme un appel ancien... "
Je cite de mémoire, Berthe, de mémoire...


















Le musée pétille d'enfants, Berthe. Tu dois être heureuse et sollicitée! Je crois même que l'archéologue est annoncé pour cet après midi, non? Il passera te faire un signe de coeur et répondra aux questions des enfants, et aussi des grands! Quel bonheur, Berthe, quel bonheur cette humanité en marche vers l'à-venir, cette humanité que vous avez engendrée d'amour, de confiance et de connaissance. Quel bonheur, Berthe, de sentir ta blancheur étinceller de lumière et de chaleur. 



 

Tag(s) : #Le blog deBerthe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :